Les règles d’arbitrage au judo

ANALYSE CULTURELLE DE L’ACTIVITE

Les règles d’arbitrage au judo

arbitrage-judo

L’évaluation des techniques

En Tachi-waza :

–        Ippon : s’obtient en projetant largement l’adversaire sur le dos avec force, vitesse et contrôle (triple exigence) ; la chute en pont est également comptabilisée Ippon. Deux waza-ari équivalent à Ippon (Waza-ari awazate Ippon)
–        Waza-ari : projection sur le dos avec un impact moins significatif. Peut être donné à la suite d’une chute sur les fesses avec les mains en appui ou le bas du dos suivi d’un contact du dos avec le tapis.
–        Kinza : avantage non comptabilisé ayant valeur d’attaque la plus forte (projection sur le ventre ou sur les fesses). Le Kinza avait une incidence sur le combat lorsque l’arbitre devait rendre une décision en cas de match nul, ce qui demeure aujourd’hui obsolète depuis la mise en place de l’ «avantage décisif ».

En Ne-waza :

–        Ippon : Osae waza pendant 20’’ ou abandon à la suite d’un Shime waza ou Kansetsu waza
–        Waza-ari : 10’’ à 19’’
–        Kinza : 0’’ à 9’’

Les pénalités

–        Shido, qui correspond à une faute légère :

  • sortie de tapis
  • saisie aux jambes (sous la ceinture)
  • saisie illicite
  • briser la saisie adverse à deux mains ou avec son propre genou
  • protéger son revers
  • garder une saisie croisée ou unilatérale sans attaque
  • bloquer la saisie adverse sans intention d’attaquer
  • fausse attaque
  • manque de combativité
  • « prise de l’ours » sans saisie préalable

–        Le Shido apparaît au tableau de marque mais n’est pas converti en avantage pour l’adversaire.
–        L’accumulation de trois Shido donne lieu à un Hansoku-make et entraîne la disqualification du judoka concerné.
–        Hansoku-make peut être prononcé directement : accumulation de trois shidos, action dangereuse en appui sur la tête, sanction relative à un manquement disciplinaire.

L’avantage décisif ou «golden score »

Si les combattants sont à égalité au terme du combat, ils disputent un «golden score » où le premier avantage marqué donne le gain du combat. Un cumul de trois pénalités implique une disqualification (Hansokumake), qui donne la victoire à l’adversaire.

Les temps de combat par catégorie d’âge 

Temps de combat correspondant au niveau officiel (1ère division de chaque catégorie d’âge)

–        Seniors masculins : 4 minutes + golden score illimité
–        Seniors féminines : 4 minutes + golden score illimité
–        Juniors et Cadets : 4 minutes + golden score illimité

Temps de combat correspondant aux animations fédérales (2ème ou 3ème division de chaque catégorie d’âge et Minimes )

–        Juniors et Seniors masculins : 4 minutes + décision
–        Juniors et Seniors féminines : 4 minutes + décision
–        Cadets : 3 minutes + décision
–        Minimes : 2 minutes + décision

 

En guise de conclusion :

Depuis 2004, l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement est censée distinguer clairement les logiques de la lutte et du judo, afin d’éviter un conflit d’identité menaçant la place du judo dans le monde Olympique.

Réactualisé après diverses mises en application lors des championnats internationaux majeurs, le règlement évolue tous les ans et a pour objectif de rendre à notre sport ses valeurs fondamentales, par la suppression des attaques aux jambes et par un code commun basé sur la recherche de l’efficacité par le Ippon et pour le Ippon.

La Fédération Internationale de Judo (FIJ) a pour mission de donner aux différents rendez-vous internationaux la dimension technique spectaculaire qui constitue l’enjeu originel et peut-être médiatique de cette discipline.


 

Un peu d’histoire

La culture Judo

– Les principes du Judo
– Les valeurs véhiculées
– Le lieu de pratique et les symboles

Les règles d’arbitrage

– L’évaluation des techniques
– Les pénalités
– L’avantage décisif
– Les temps de combat par catégorie d’âge
– En guise de conclusion

Analyse de ses ressources

– Définition de l’activité
– Les ressources sollicitées
– Les méthodes d’entraînement

– Les différents Katas
– Qu’est-ce qu’un système d’attaque ?
– Comment définir son système d’attaque ?

Gérer ses efforts, son hygiène de vie, connaître les conduites à risque

–  La gestion de son entraînement
–  La notion de récupération
–  L’alimentation du sportif
–  Les dérives du sport de compétition

grille-eval