Championnats de France Seniors 1ère division par équipes

Dans la cour des grands

A l’occasion des championnats de France 1ère division par équipes disputés les 11 et 12 Novembre au Palais des Sports de Marseille, l’ASSM Judo a frappé un grand coup en s’immisçant sans complexe dans la hiérarchie très fermée de l’élite nationale.

En effet, ce défi de très haut niveau a constitué une belle occasion pour nos judokas de partager les mêmes ambitions que les stars du judo français venues ferrailler avec leurs entités respectives. Les débats ont débuté par les phases de poules pour départager les 42 clubs présents sur la ligne de départ. Les saint-médardais sont ainsi propulsés dans les bras de l’ogre essonnien, le SGS, champion de France en titre et futur vainqueur de l’édition 2017.

Une défaite programmée, où nos judokas s’en tirent avec la satisfaction d’avoir livré des combats engagés à l’issue parfois incertaine ; pour l’anecdote, ils arrachent un point aux génovéfains grâce à l’inoxydable Romaric GAUDEMER, capable de surclasser avec panache des athlètes de niveau international.

Face aux isérois du JC Morestel, notre formation a clairement l’opportunité de décrocher une qualification pour le tableau final : la partition sera jouée avec maestria par Kevin VIDALENS, Jimmy PIRON et Romaric GAUDEMER, qui ramènent vaillamment les points décisifs (3-2).

Encore en lice parmi les vingt-huit meilleurs clubs de l’hexagone, notre équipe hérite d’un tirage au sort aux allures d’exploit à accomplir face au FLAM 91 en seizième de finale. Même si la sentence devient irrévocable face à cette cohorte de talents emmenés par Alexandre IDDIR (4-1), la décision se fait sur le tard grâce à l’opiniâtreté dont les garçons ont fait preuve dans leur rôle de trouble-fête.

Igor SOUCAT sera le seul à amener sa pierre à l’édifice, mais toute l’équipe quitte l’arène la tête haute, consciente d’avoir tout tenté.

L’aventure s’arrête là, au terme d’un parcours flamboyant, marqué par les espérances, les regrets et les exploits d’un groupe qui s’est construit ici une véritable histoire.

Laisser un commentaire