Championnats de Gironde Minimes

Ca démarre très fort !

Les Minimes ont entamé leur saison officielle à l’occasion des championnats de Gironde disputés le Dimanche 26 Mars à Lormont. Sur dix judokas présents, neuf se qualifient pour la phase régionale -un record-, et cinq d’entre eux repartent médaillés. Une belle moisson, à mettre à l’actif d’un groupe en progression perpétuelle qui trouve ici avec talent les clés d’un succès collectif. Une réussite qui reste par ailleurs illusoire sans le concours d’un corps arbitral toujours investi, à l’image de Souleymane MOLENE, tout juste de retour de sa campagne nationale universitaire et déjà au service des jeunes pousses du département. Tout un symbole.
Dans ce contexte d’entraide et d’opposition massive, Dorian MANDOU (-38kg), Lenny PALMA (-42kg), Yan MARTIN (-46kg) et Maxence QUILLACQ (-55kg) s’emparent tous les quatre du bronze au terme de différents parcours très accrochés. La rigueur consentie et l’envie de bien faire ont uni le destin croisé de ces jeunes, capables de prendre conscience de leur potentiel et d’éprouver une confiance qui s’affirme. Appliqués sur les saisies, habiles dans leurs schémas tactiques et intransigeants lors des liaisons au sol, ces champions en herbe ont su aller au bout de leur conviction pour se réjouir ensemble de leur réussite respective.
Léa BERES se distingue encore un peu plus en remportant sans discussion le titre des -44kg ; sereine et déterminée, elle démontre au passage une variété technique implacable qui lui permet de nourrir des ambitions au beau fixe. Mathilde POISSANT manque d’un rien l’occasion de disputer la finale des -44kg contre Léa, et terminera cinquième tout comme Lucas SCHOENDORFF, en manque d’inspiration pour se hisser sur le podium des -55kg aux côtés de Maxence.
Victor WILLEM, étonnant d’efficacité pour sa première participation à ce niveau, termine à une brillante septième place sélective pour l’échelon supérieur. Un élan d’une volonté tonique imité par Pablo PAVILLON, auteur d’un parcours honorable et classé au même rang en -42kg. Moins expérimenté mais tout autant déterminé, Mathis HURABIELLE-PERE ne sortira pas du guêpier des premiers tours et reste à quai malgré un potentiel indéniable.
Pour ses partenaires d’entraînement, l’aventure se poursuivra le 6 Mai prochain à l’occasion des championnats d’Aquitaine disputés à Eysines en Gironde. Un challenge à la hauteur des ambitions de ces jeunes.

Laisser un commentaire