Championnats de Gironde Seniors 1ère division

Le carton plein de l’ASSM !

A l’avant-veille des festivités de Noël, dix de nos Seniors ont pris part aux championnats de Gironde organisés au dojo de Lormont. Après une campagne par équipes plutôt exceptionnelle, le club obtient six médailles dans cette épreuve individuelle et qualifie trois autres judokas restés au pied du podium pour les demi-finales du championnat de France 1ère division qui auront lieu le 17 Mai prochain, toujours à Lormont.

Du nouveau chez les filles

Le championnat débute comme un symbole avec le retour à la compétition de Clotilde BOISGROLLIER, qui s’adjuge l’argent des -70kg. Aurélie MAURY n’obtient pas d’accessit et se classe quatrième dans une poule où le niveau s’est révélé très dense pour les cinq compétitrices concernées. Avec une victoire à mettre à son actif, Aurélie s’est permise de chahuter la concurrence en démontrant un judo varié et accrocheur. Enfin, le championnat des Cadets, aligné sur celui de leurs aînés, a permis à Léa HURABIELLE-PERE de tester ses premiers faits d’arme dans cette catégorie qui garde désormais ses pensionnaires pendant trois ans. Léa ne se classe pas, mais parvient à exprimer de belles aptitudes au cœur d’une opposition féroce et expérimentée.

Des médailles et du talent

La belle satisfaction est venue du côté des masculins qui s’adjugent cinq médailles et deux places de cinquième. Matthieu HERVE, très solide, assure l’essentiel et parvient en finale, tandis que son acolyte Anthony DUPUIS reste au pied du podium à l’issue d’une journée marquée par un bel engagement. En -90kg, le duo Loïc BERNADET et Jimmy PIRON fonctionne à merveille, puisque Jimmy prend une belle médaille d’argent quand Loïc s’empare tranquillement du bronze. Rémi MOREL, le troisième larron de la catégorie, obtient quant à lui une jolie cinquième place et un billet pour l’épreuve interrégionale chez les Seniors. Comme l’an passé, Igor SOUCAT se classe second des -81kg et laisse le leadership de cette catégorie très fournie à Thomas CLAVIJO (UJBAS), pour une petite erreur tactique commise au terme d’un combat qu’il menait tranquillement. Jusqu’ici, le saint-médardais avait fait la démonstration d’un judo exceptionnel, debout comme au sol.

Par ailleurs, la révélation du jour se nomme Guillaume BOUSSENGHI, judoka ceint de marron et sans référence particulière, qui s’adjuge une incroyable médaille de bronze dans la catégorie des -73kg. Vaillant jusqu’au bout des débats, Guillaume dispute six combats et en remporte cinq grâce à son splendide Seoi nage tout en profondeur. Affichant un vrai tempérament de compétiteur, il décroche sa première médaille en championnat où, même mené lourdement lors de l’ultime défi, il ne lâche pas et “ipponise” son adversaire dans les dernières secondes. Du grand art. Dans la même catégorie, Alexandre VILQUIN n’obtient pas de classement, mais a su épauler son partenaire de club jusqu’au bout de l’exploit.

Laisser un commentaire